Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Mais qui est Lil Baby, l’un des rappeurs préférés de Puff Daddy ?

    Depuis une dizaine d’années, Atlanta s’est imposée comme la capitale du rap américain. Si Migos, Future ou encore Young Thug en sont les chefs de file, des dizaines de jeunes rappeurs suivent leurs traces. Le dernier artiste à suivre s’appelle Lil Baby. Voici un petit tour d’horizon d’infos marquantes pour mieux comprendre pourquoi ce jeune artiste s’apprête à voler au-dessus de la concurrence…

    • 1. Dans sa dernière interview pour GQ, Puff Daddy l’a cité comme étant l’un de ses rappeurs favoris du moment.

    Sean Combs vient d’accorder une très longue interview à l’édition américaine du magazine GQ. Il y est notamment question de la mort de Biggie et d’un projet secret sur lequel il travaille avec Jay-Z. Et lorsque le journaliste, John Jeremiah Sullivan, lui demande s’il existe actuellement un artiste qui lui donne le même enthousiasme et la même excitation que lui procurait Biggie, Combs répond d’abord “non” sobrement, puis finit par dresser une liste de ses artistes (vivants) préférés, parmi lesquels figure un certain Lil Baby aux côtés de SZA, Nas, Drake, Jay-Z (!), Migos (!!), et Future (!!!). Déjà une certaine consécration pour le jeune rappeur…

    • 2. Il a grandi dans le même quartier que son ami Jeffery Lamar Williams, alias Young Thug. Avant de commencer à rapper, il a passé des heures en studio avec lui…

    Comme Lil Baby le raconte, dans les quelques interviews de lui qui traînent sur Internet, avant même qu’il ne commence à rapper, il passait ses journées en studio à observer la boulimie de travail de Young Thug. Inconsciemment, le garçon a d’ailleurs emmagasiné quelques unes des spécificités vocales de son pote… Mais, progressivement, Lil Baby a développé un style qui lui est propre et ne devrait pas tarder à trouver sa signature sonore définitive.

    SLATTTTT 🐍🐍 @thuggerthugger1

    A post shared by 💵YOUNG BABY 💵 (@lilbaby_1) on

    • 3. Il est managé par Quality Control, le label de Migos

    Coach K est le co-fondateur du label Quality Control, et un légendaire homme de l’ombre dans le rap game d’Atlanta : il est notamment connu pour avoir géré les carrières de Young Jeezy, Gucci Mane et plus récemment celles de Migos et Lil Yachty. Dans un récent portrait du New Yorker qui lui est consacré, on apprend que, sur un tableau blanc du label, des notes sont écrites en couleurs pour les trois principaux projets artistiques du label : Migos, Lil Yachty et… Lil Baby. Bref, les attentes sont grandes autour du jeune prodige.

    Pour l’anecdote, Coach K et l’autre fondateur du label, Pierre « Pee » Thomas, connaissent Lil Baby depuis son adolescence. À cette époque, il n’était encore qu’un jeune ado charismatique, respecté dans la ville pour ses exploits dans les jeux d’argent… Les deux hommes l’ont longtemps encouragé à poursuivre une carrière musicale, mais Lil Baby a toujours résisté – jusqu’à ce qu’une peine de prison pour détention d’armes à feu et vente de drogue ne lui laisse que peu d’autres options.

    • 4. Next Big Sound, la société d’analyse de données de la plateforme Pandora, l’a placé dans ses prédictions d’artistes qui vont exploser en 2018.

    Lil Baby compte plus d’un million d’abonnés sur Instagram. Le rappeur a obtenu plus d’un million de streams en moins d’une semaine avec sa mixtape Harder Than Hard. Il n’en fallait pas plus pour affoler les compteurs de la firme de Pandora…

    • 5. Son morceau “My Dawg” est un hymne des rues d’Atlanta. Il a été remixé avec les couplets de Quavo et Kodak Black.

    Son clip, publié en juillet 2017 sur la chaîne YouTube du média américain WorldStarHipHop, compte aujourd’hui près de 28 millions de vues. Lorsqu’un morceau devient un phénomène énorme sur la toile et dans les rues, il n’est pas rare que des rappeurs plus établis viennent y ajouter leur couplet pour relancer l’exposition du titre, comme l’ont récemment fait Pusha T avec Valee sur « Miami », puis Quavo et Kodak Black avec Lil Baby pour “My Dawg”. Fun fact : le rappeur Lil Reek, dont le dernier morceau a été produit par Brodinski et clippé par Kim Chapiron, y fait plusieurs apparitions.

    • 6. Peut-être le plus incroyable : ça ne fait qu’un an qu’il rappe…

    Lil Baby a commencé à rapper en février 2017 et compte déjà quatre mixtapes à son actif, dont la très bonne Harder Than Hard. La précocité et le talent évident du rappeur sont tels qu’il est presque impossible de croire que Baby se soit mis au rap il y a seulement un peu plus d’un an… À titre de comparaison, même les premiers projets de Young Thug n’étaient objectivement pas aussi aboutis. Son potentiel et sa marge de progression sont donc énormes.

    Image à la une : Une photo de Lil Baby prise par Johnathon Kelso pour le New York Times

    Musique Afrika Bambaataa Atlanta

    Commentaires

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter