Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE SON DU JOUR : le remix electro de notre interview d’Honorine, la doyenne des Français

    C’est sans doute le morceau le plus improbable qu’on ait écouté cette rentrée. Un internaute du nom de « VAPA (Vous n’Avez Pas d’Avis) » a repris la piste audio de notre interview d’Honorine, la doyenne des Français, pour en faire un morceau electro. On savoure.

    VAPA, « Au Jour le Jour », basé sur un sample du Clique x Honorine.

    Et ce n’est pas la première fois que VAPA s’essaie à l’exercice. Son remix d’Honorine s’avère être le sixième morceau d’une série dans laquelle l’artiste utilise des discours de personnalités pour accompagner ses créations musicales. Un projet qui, s’il ressemblait de prime abord à un énième gag d’Internet, se révèle donc être très sérieux : la sélection minutieuse des passages audio fait brillamment écho à l’état actuel du monde, aux politiques menées, aux moeurs et aux faits de société.

    Au programme :

    Un discours de Coluche lors d’une rencontre avec des étudiants grévistes après l’élection de François Mitterrand.


    Un sketch mythique des Inconnus, qui parodie les principes du jeu en famille La Bonne Paye pour l’appliquer aux partis politiques de l’époque :


    Le premier épisode des aventures de Robin Cruso, le feuilleton apocalyptique de Jean Yanne qui défraya la chronique lors de sa diffusion sur France Inter d’octobre à décembre 1977.


    Le monologue de Jean Gabin à propos des élections européennes dans Le Président, le film d’Henri Verneuil sorti en 1961.


    Une interview inédite de Jacques Brel à la RTB sur la réalisation de ses rêves et la définition du talent :


    Et donc, pour finir, une jolie leçon de vie avec Honorine, doyenne des Français, interviewée par Mouloud Achour en octobre 2016.


    Autre fait notable : VAPA n’a vraiment pas fait les choses à moitié et propose un projet qui a été pensé de A à Z. Du graphisme des pochettes à sa diffusion sur TOUTES les plateformes de streaming (Spotify, Apple Music, Deezer et même Napster) en passant par la typographie du nom des morceaux, son projet n’a rien à envier aux meilleures sorties de musique électronique.

    Forcément, on l’a contacté pour l’interviewer.

    Clique : Qui es-tu ?
    VAPA : Je souhaite conserver mon anonymat.

    Pourquoi as-tu choisi ce nom de scène ?
    Tout est lié au premier morceau, qui m’a donné un fil conducteur pour le reste du projet. Cette phrase est tirée du discours de Coluche. Ça interpelle et c’est, je l’espère, un peu original comme nom d’artiste : « Vous n’avez pas d’avis ». Personnellement, je trouve que ça claque.

    Comment est née l’idée de ce projet ?
    À un moment, je voyageais beaucoup en train et je me suis dit que ce serait pas mal d’utiliser ce temps libre pour apprendre à faire quelque chose de nouveau. Du coup, en mars dernier, je me suis lancé dans la MAO (Musique assistée par ordinateur, NDLR) avec Logic Pro et un petit clavier AKAI. Et musicalement, l’idée de base a tout de suite été de créer un format audio qui interpelle et qui fait réfléchir. Ce qui décrit bien l’univers et l’atmosphère du projet, c’est ma bio Twitter : « Electro punchline ». L’idée, c’est vraiment d’avoir un thème par morceau et de provoquer une prise de position à son écoute.

    Tu apprécies quels artistes électroniques ?
    J’écoute beaucoup de musique mais pour ce projet mon influence est principalement la scène électronique française : Rone, Fakear, Thylacine, French79, pour ne citer qu’eux.

    Quelle est ta méthode de travail ?
    Je construis toujours à partir des discours, en prenant des punchlines pour le morceau avant de créer sa mélodie. Je trouve mes discours en diggant sur YouTube. Je les écoute, ça me parle encore aujourd’hui, donc j’ai envie de les mettre en musique. Par exemple, le sketch des Inconnus était lié aux affaires de corruption et d’immunité parlementaire. Quand dans Le président ils parlent de l’Europe, ce n’est pas du tout anti-Europe, c’est plus une manière de dire « attention, si on ne s’y intéresse pas, ça peut vite déraper ».

    Dans le cas d’Honorine, c’est une belle leçon de vie qui te dit qu’en en se donnant les moyens tout est faisable, et c’est un peu ce que je me suis dit en commençant la MAO. C’est ma façon à moi d’agir en tant que citoyen, en quelque sorte, et un moyen d’extérioriser mes pensées.

    Tu as déjà créé toutes tes pages sur les réseaux sociaux et tu es distribué sur toutes les plateformes de streaming. Pourquoi appliques-tu autant de professionnalisme à un projet aussi récent  ?
    J’écoute beaucoup de musique et je m’intéresse particulièrement au business de la musique. Donc, par curiosité, je voulais voir si, sans en parler, le projet pouvait prendre ou pas. Par exemple, grâce à des mots clefs comme « Coluche », il y a des streams sur Deezer et Spotify. C’est marrant.

    Et puis, je n’aime pas faire les trucs à l’arrache. Je me suis donc appliqué sur l’ensemble du projet, de la création musicale à sa diffusion en passant par le visuel. Je voulais vraiment que, de l’extérieur, le projet soit carré.

    D’ailleurs, aucun de mes amis ne sait que je fais ça ! Parfois en soirée, je glisse un de mes morceaux et j’observe les réactions qui sont forcément objectives…

    Quel est ton avis sur la politique actuelle ?
    Je ne suis pas un grand libéral dans ma tête, donc je ne suis pas vraiment optimiste. On sent que la politique de Macron va continuer de nous américaniser encore davantage et je ne m’en réjouis pas personnellement, même si je n’en serai pas le premier touché.

    Quel sera le sujet de ton prochain morceau ? Et tes projets pour la suite ?
    Mon septième morceau portera sur le septième continent, ce continent de déchets plastiques dans le Pacifique. Je veux continuer de faire un morceau par mois, et pourquoi pas imaginer un live début 2018.

    En attendant la sortie de ses prochains morceaux, vous pouvez retrouver les actualités de VAPA sur Facebook et Twitter ou l’écouter sur Spotify ou Deezer.

    PS : si vous vous demandez comment nous avons sommes tombés sur le remix et la page de VAPA, nous l’avons découvert dans les commentaires de nos vidéos sur YouTube. Oui, nous lisons ce que vous nous écrivez…

    Image à la une : Honorine chez Clique, et la pochette du morceau de VAPA qui la sample.

    Musique electro Honorine

    Commentaires

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter