Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE SON DU JOUR : Eminem feat. Beyoncé, « Walk on Water »

    On le sentait depuis quelques mois, la machine s’est accélérée : oui, Eminem va sortir un nouvel album. Depuis son freestyle explosif aux BET Awards et sa campagne de marketing cryptique pour annoncer son titre, Eminem a clairement annoncé qu’il allait revenir en forme.

    En premier extrait officiel, le rappeur frappe très lourd en présentant un duo avec la reine de la pop, Beyoncé. Découvrez « Walk on Water » :

    Dans ce titre, le rappeur continue sur la voie qu’il a emprunté ces derniers temps : une production musicale très dépouillée, qui ne sert que de support à son texte. À ce niveau-là, en revanche, c’est un contrepied qui renoue avec les morceaux plus personnels qui marquaient ses deux premiers albums.

    Derrière le masque d’Eminem, Marshall Mathers (45 ans) dévoile ses doutes, ses complexes et la pression qu’il subit face à ses feuilles blanches. À son âge, est-il toujours artistiquement pertinent ? Peut-il encore égaler le niveau de ses débuts ?

    It’s the curse of the standard
    That the first of the Mathers disk set
    Always in search of the verse that I haven’t spit yet
    Will this step just be another misstep
    To tarnish whatever legacy, love or respect I’ve garnered?
    The rhyme has to be perfect, the delivery flawless
    And it always feels like I’m hitting the mark
    ‘TIl I go sit in the car, listen, and pick it apart
    Like, « this shit is garbage »
    (…)
    I’m not God-sent
    Nas, Rakim, Pac, B.I.G., James Todd Smith, and I’m not Prince

    C’est la malédiction du standard
    Qu’a établi le premier des albums de Mathers
    Je suis toujours à la recherche du couplet que je n’ai pas encore kické
    Est-ce que cette étape va être celle de trop
    Qui va ternir le peu d’héritage, d’amour et de respect que j’ai obtenu ?
    La rime doit toujours être parfaite, le flow impeccable
    Et j’ai toujours l’impression de taper dans le mille
    Jusqu’à ce que je m’assoie dans ma voiture, que j’écoute et que je le décortique
    Genre, « ce son c’est de la merde »
    (…)
    Je ne suis pas un envoyé de Dieu,
    Nas, Rakim, Pac, B.I.G., James Todd Smith (LL Cool J), et je ne suis pas Prince…

    Pour l’accompagner sur ce titre, Eminem a fait appel à Beyoncé. Un contre-emploi amusant pour la chanteuse, plus habituée à parler d’empowerment que de doutes existentiels. Il ne reste plus qu’à connaître la date de sortie de l’album…

    Image à la une : Eminem et Beyoncé.

    Musique Beyoncé Eminem

    Commentaires

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter