Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE FILM DE LA SEMAINE : « My Wonder Women », l’histoire sulfureuse de la création de la plus grande super-héroïne du monde

    « Même les filles ne voudront pas être des filles tant que nos archétypes féminins manqueront de force, de vigueur et de puissance. (…) Le remède logique est de créer un personnage féminin avec toute la force de Superman, plus l’allure d’une femme bonne et belle. » L’auteur de Wonder Woman, William Moulton Marston, en 1943.

    C’est une histoire incroyable qui, jusqu’à présent, était surtout connue des fans de comics et des militant.e.s féministes : William Moulton Marston, le créateur de la plus célébre des super-héroïnes, était un professeur universitaire de génie, inventeur du détecteur de mensonge, adepte de bondage (!) et, surtout, fervent défenseur de la cause féministe. Ah, et il vivait dans un ménage à trois passionné avec son épouse et l’une de leurs étudiantes…


    Bande-annonce du film MY WONDER WOMEN (VOSTFR)

    Le film My Wonder Women, qui sort en salle ce mercredi 18 avril, revient en détail sur les vies de William, de son épouse Elizabeth et de leur compagne Olive Byrne.

    La création du personnage de Wonder Woman est presque une anecdote dans le parcours du trio : à travers leur histoire, il est surtout question d’amour, de tolérance et du poids des normes sociales – en particulier quand elles touchent aux mœurs…

    Derrière la caméra, on retrouve la scénariste, productrice et réalisatrice américaine Angela Robinson, qui a notamment travaillé sur les séries The L Word et True Blood. Habituée des questions de sexualité et de société, elle dirige d’une main de maître un casting mené par Luke Evans (Fast and Furious, le Hobbit, Dracula Untold, La Belle et la Bête…), Bella Heathcote et, surtout, Rebecca Hall, (Vicky Cristina Barcelona, Iron Man 3), éblouissante en professeur tiraillée entre son amour pour son mari, ses combats idéologiques et des désirs inavouables.

    La sortie en France dans quelques salles de cette petite pépite est assurée par LFR Films, un tout jeune distributeur français spécialisé dans les projets pop et indépendants. Saluons leur choix : entre les rires et la réflexion (et quelques scènes d’une tension sensuelle extrême), My Wonder Women propose un récit édifiant qui, soixante-dix ans après les faits, reste d’une modernité confondante.

    Après ce film, vous ne verrez plus jamais Wonder Woman de la même façon. Et c’est sûrement une bonne chose…

    Les séances pour le film My Wonder Women sont disponibles ici

    Image à la Une : affiche « My Wonder Women » en France.

    Cinéma Charles Moulton Luke Evans

    Commentaires

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter