Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    LE CLIP DU JOUR : avec « Le Blues 3 », Diamond Deuklo boucle sa trilogie drôle et douce-amère

    « Le Blues » de Diamond Deuklo est désormais une trilogie dans laquelle l’artiste joue à merveille la partition de l’émotion… et du comique de répétition.

    « Le Blues 3 » de Diamond Deuklo, réalisé par Sophie Brasey.

    Il y a quelques semaines, à l’occasion de la sortie du deuxième volet du « Blues », nous avions consacré un article à l’homme derrière le mystérieux personnage qui accompagne les Casseurs Flowters (le groupe d’OrelSan) depuis plusieurs années, et qui évolue désormais en tant que chanteur solo. Son style ? À mi-chemin entre la rue et le white trash, Deuklo défriche une nouvelle voie : celle des crooners pour fumeurs de shit.

    Avec ces trois morceaux, Diamond Deuklo réussit le tour de force de développer le même concept simple sans pour autant l’user. La raison ? L’utilisation d’un second degré extrême pour énumérer des situations fâcheuses à hurler de rire – et que l’on soupçonne encore d´être moins fictives qu’il n’y paraît…

    « Le Blues » de Diamond Deuklo

    « Le Blues 2 » de Diamond Deuklo

    Lorsque nous avions interviewé Sophie Brasey, la réalisatrice du clip « Le Blues 2 », elle nous avait confié avoir d’ores et déjà tourné d’autres clips inédits avec Deuklo, en Vendée et… aux États-Unis.

    Pour « Le Blues 3 », direction la Vendée donc. On y retrouve Deuklo et ses deux potes Kirby et Panagol, vraisemblablement proches de la quarantaine, qui passent des vacances aux airs de quêtes adolescentes : fête foraine, bodyboard, nunchakus, cascades en Booster… Derrière les rires et les amitiés viriles inébranlables, le temps – et les filles – qui passent.  Le tout sur fond de nostalgie des années 90 et une musique signée The Toxic Avenger, dans un registre diamétralement opposé à l’electro à laquelle il nous avait habitué.

    En fouillant un peu, la collaboration n’est pas si étonnante : le producteur était déjà derrière le titre « N’importe Comment », le hit d’Orelsan en 2010. Aussi, nous ne cachons pas notre impatience de voir débarquer « Le Blues 4 » dont le clip devrait, selon toute vraisemblance, se dérouler aux États-Unis, terre-mère d’un certain nombre des obsessions de Deuklo. À moins que les jumelles au visage singulier, aperçues en toute fin de vidéo, n’annoncent une nouvelle piste ?

    La réponse très vite, on l’espère.

    Image à la Une : extrait du clip « Le Blues 3 » de Deuklo, réalisé par Sophie Brasey.

    Musique Diamond Deuklo Le blues

    Commentaires

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter