Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L’Abécédaire de l’été par Mouloud Achour pour le magazine Paulette

    Pour son quarantième numéro, le magazine Paulette a proposé à Mouloud Achour d’être son Rédacteur en Chef invité. L’occasion pour lui d’écrire un édito et un abécédaire sur le thème de l’été : vingt-six lettres entre humour, coups de gueule et bons conseils. Paulette x Mouloud Achour, c’est par ici.

    Lancé en 2009, Paulette est aujourd’hui – à la fois – un magazine, un site web et une agence de communication. Le tout en restant indépendant, participatif et garanti « sans mannequins ». Et côté édito ? Mode, culture, food, beauté… Il y en a pour tous les goûts. C’est à la fois léger et engagé. Bref, on adore.

    Voici l’édito rédigé par Mouloud Achour :


    L’édito de Mouloud Achour pour le magazine Paulette.

    Le numéro comporte également un abécédaire sur le thème de l’été, que vous retrouverez en intégralité en cliquant ici. En voici un avant-goût :

    D
    Dynamo Cycling
    Sur la plage, ne vous laissez pas impressionner par celles et ceux qui sont enfermés depuis des mois dans une pièce sombre, rap à fond, pour suer sur un vélo. Certes leurs efforts ont payé, mais leur cerveau est probablement en train de fondre lentement, comparable à la glace qui vous fait tant envie et qui vous donnera tellement plus de plaisir immédiat. Vous aurez également plus de chance dans la vie si votre cerveau séduit plus que vos fesses, pour des questions pratiques, comme la conversation par exemple.

    E
    Enfer
    Sartre avait raison: c’est les autres. Le bébé dans le train, le bébé dans l’avion, votre bébé, le bébé de votre ami(e). Les gens qui engueulent leurs enfants quand ils crient pour faire plus de bruit qu’eux, au final. Les gens qui pensent que leurs enfants comprennent des phrases comme: «Arrête de déranger les usagers de ce moyen de transport alors qu’on se rend en vacances pour se reposer d’une année compliquée et bien chargée en conflits sociaux.» Les gens, quoi. L’enfer.

    I
    Instagram
    C’est LE faux ami de votre été. Vos jambes, vos plats, vos couchers de soleil, vos moments trop rigolos, vos moments trop mieux que les autres, vos hashtags qui font trop envie aux autres de passer des moments trop rigolos avec vous, vos DM sur la plage, vos likes, vos boomerangs de glaces, de trucs, de machins : C’EST DE LA MERDE. À part transmettre vos goûts et toutes vos informations personnelles à des multinationales pour qui vous n’êtes rien d’autre qu’une donnée publicitaire, vous effacez votre présent de votre âme. Et quand vous aurez vieilli, pensez-vous vraiment que vous vous direz : «Tiens ! Regarde mon Insta d’il y a 40 ans»? ! BAH NON.

    S
    Soleil
    […] Il vous caresse la peau, vous fait vous mettre à nu devant lui dès les premières minutes, alors que vous n’avez pas échangé un mot ni même osé vous regarder dans les yeux. Et hop, d’un coup, il disparaît et vous laisse en galère avec des suçons partout quand tombe la nuit. Sans laisser ni numéro ni prénom. Et il ose recommencer le lendemain, et ça marche. Quel tarba.

    Y
    YOLO
    En mai, tu as fait ce qui te plaisait. En juin, juillet et août, tu n’en as plus rien à foutre et tu oses tout. En revanche, tu te protèges, faut pas déconner, parce que la vie est précieuse. Si le moindre doute s’immisce, ça ne coûte rien de contacter Sida Info Service. Hashtag-je-dis-çaje-dis-rien, mais le sida tue encore, et surtout les gens dans le yolo.

    Z
    Zumba
    Musique du diable ou de l’enfer, elle est pratiquée par les habitants du monde de Satan : les autres. Ces autres qui, au retour de vacances, vont applaudir à l’atterrissage de l’avion, prononcer des phrases comme : «J’ai fait ce pays, j’ai fait cette ville, et toi t’as fait cette région ?», alors que la seule chose qu’ils aient réellement faite, c’est de booker un billet sur Internet et de tenter désespérément d’oublier une année chargée en conflits sociaux, leurs furoncles, les moustiques. Qu’ils retournent en enfer écouter de la zumba. Vous les reverrez sûrement l’été prochain, mais en attendant, oubliez-les, et kiffez le moment présent !

    Le numéro 40 de Paulette est disponible chez tous les marchands de journaux, et sur le site du magazine.

    Image à la une : @the_yellow_kid 

    Société Abécédaire Édito

    Commentaires
    Newsletter