Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Jeremstar sur le plateau du gros journal avec mouloud achour canal +

    Le Gros Journal avec Jeremstar : « Je récupère des pantins désarticulés en fin de course »


    Le Gros Journal avec Jeremstar, l'intégrale du… par legrosjournal

    Ce soir dans le Gros Journal de Mouloud Achour, la télé-réalité dépasse la fiction. Jeremstar, spécialiste de la télé-réalité, analyse l’arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

    Mouloud Achour : Comment ça va Jeremstar ?
    Jeremstar : Très bien, et toi ?

    Écoute, ça va pas mal ! On est ici dans le showroom “Cascade” où des produits de salle de bain sont exposés. Tu t’es fait connaître dans une baignoire, c’est pour ça qu’on est là, mais c’est aussi parce que Donald Trump est officiellement le président des États-Unis. Et pour moi Donald Trump n’est pas un homme politique au départ, c’est un homme d’affaires et un candidat de téléréalité qu’on a découvert avec ‘’The Apprentice”. C’était qui pour toi Trump, avant ?
    Trump sans les réseaux sociaux, n’aurait jamais été élu : toute sa communication, ça a été sur Twitter !

    C’est des méthodes de télé-réalité !
    Effectivement, on est dans le bashing, on est dans le clash, on est dans les déclarations provocantes, dans le buzz !

    Tu peux le répéter ?
    Dans le BUZZ !

    Est-ce que Trump a sa place dans ton bain ?
    Vu sa communication, vu sa manière d’agir sur les réseaux sociaux, il y a sa place. Même plus qu’un candidat de téléréalité !

    Est-ce que un candidat de télé-réalité comme Donald Trump a des chances aujourd’hui de faire de la politique en France ?
    Euh, à part moi, je ne vois pas ? Qui est capable de reprendre les rênes de ce pays à part moi ? Personne !

    Et Kanye West, tu penses qu’il a une chance ?
    Si Trump a été élu, je pense que oui, Kanye West a une chance ! Et en plus lui, il est talentueux pour le coup ! Donc…

    On parlait tout à l’heure de Trump. Une autre personne qui fait de la télé-réalité mais que tu connais, elle,  Afida Turner, nous donne sa Carte Blanche en live de Los Angeles. Pourquoi t’as fait cette tête quand j’ai dit Afida Turner
    C’est la décadence, l’excès. Mais elle me fait mourir de rire. Je l’ai d’ailleurs rencontrée pour une interview il y a quelques années à Los Angeles. Elle avait demandé à une de mes copines de lui maquiller les fesses dans les toilettes d’un bar gay. C’était hilarant ! Elle me fera toujours autant rire. C’est l’excès,voilà !

    Il y a eu trop d’infos là. Mon cerveau a buggué !
    Oui je sais, il y a beaucoup de choses.

    Est-ce que tu peux nous expliquer un peu ton lexique ?
    C’est vrai que j’ai des expressions très particulières, donc ne soit pas vexé d’ailleurs si je t’appelle “vermine”… Je crois que “vermine”, chez toi c’est pas mal ? Voilà, “vermine” c’est vraiment quelqu’un que j’apprécie et que j’affectionne ! J’ai beaucoup d’expressions comme “Je huuuuuuurle !”. On a aussi le “plus loiiiiiiin”… On a aussi le cri du cochon, mais je t’épargnerai parce que j’imagine que tu ne consommes pas de porc…

    Tu peux y aller !
    Faut vraiment s’imprégner de quelque chose de très fertile, et ensuite “Grrrrrroiiiiiink !” ; et voilà ça sort… Il y en a qui font du sport, moi je ne peux pas faire de sport, je suis trop feignant, donc je fais des cris, je suis hyperactif, et ça évacue tout…

    Il y a combien de personnes qui suivent ça sur Snapchat ?
    Il y a entre 800 000 et 1 million de personnes qui suivent mes Stories sur Snapchat par jour, donc c’est incroyable, c’est 3 fois plus que certaines programmes de télé-réalité que je commente…

    Je t’ai vu débarquer sur des plateaux de télévision nu, et aujourd’hui ce qui te rend célèbre ce n’est même plus la télévision, c’est Internet. Ce sont les réseaux sociaux et en particulier Snapchat.
    À l’époque, la télévision je m’en servais un peu parce que ça m’intéressait, mais il faut savoir que j’ai toujours voulu créer moi-même ma notoriété et mon personnage à travers Internet. Je suis issu de cette génération 2.0 qui maîtrise parfaitement les réseaux sociaux. Je n’ai pas attendu qu’on me remarque et j’ai voulu être célèbre, moi-même, via mon propre canal de diffusion.

    Ce que je vois quand je regarde les interviews dans le bain, c’est que tu t’adresses souvent à des pauvres gens, à des gens qui sont extrêmement tristes, et qui finissent dans ton bain plutôt que de commencer leur carrière.
    Très souvent, je récupère des pantins désarticulés qui arrivent en fin de course et qui ont été abusés par des productions, qui se sont fait humilier à l’écran. Je pense que les candidats aujourd’hui savent que c’est dans cette baignoire que la vérité éclate, et de toute façon je suis quelqu’un qui adore foutre la merde…

    À quel moment tu t’es dit “c’est dégueulasse, je plains cette personne, c’est tellement triste pour elle…” ?
    Je pense à une petite qui s’appelle Aurélie, qui avait participé à plusieurs émissions, qui avait été victime entre guillemets de harcèlement par plusieurs candidats, comme c’est le cas pour certains gamins à l’école, qui avait fait de l’alopécie diffuse de son crâne, qui perdait ses cheveux, qui s’était faite humilier à l’écran, et qui en était arrivé à un stade physique, et à des envies de suicide…

    Aujourd’hui on a des productions qui font quand même appel à des profils très faibles, et j’ai l’impression que plus les profils sont faibles et manipulables, plus on va les essorer.

    Ça fait 10 ans que ça existe, pourquoi les gens y vont encore, à la télé-réalité ?
    Il y a de plus en plus de jeunes qui pensent que la télé-réalité – comme je le pensais d’ailleurs à l’époque – c’est l’ouverture vers la célébrité, vers l’argent facile, vers la belle vie… Mais pas du tout, la télé-réalité n’est pas un métier, ce n’est pas une fin en soi, ça permet effectivement de gagner de l’argent sans trop s’emmerder, mais on en fait pas une vie, on en fait pas une carrière, ça ne dure pas, voilà !

    Toi, tu as réussi à en faire une carrière parce que tu monétises ton contenu sur Internet. Avec tous les gens qui te suivent, finalement, est-ce que tu t’es pas dit “je vais me servir de ça pour dire des choses” ?
    J’ai souvent pris position notamment pour le harcèlement scolaire, je le dénonce parce que c’est ce qui se passe aussi sur certaines tournages de télé-réalité, et je sais que je ne peux pas dire n’importe quoi, n’importe comment, j’en prends de plus en plus conscience.

    Est-ce que c’est normal la façon dont les productions qui font de la télé-réalité traitent la femme ?
    C’est vrai qu’il y a beaucoup de programmes misogynes, notamment “Les Princes de l’Amour”, où la femme est un morceau de viande, où elle défile, c’est un sex-toy que l’on jette chaque semaine… Ce qui me dérange énormément dans la télé réalité, c’est qu’on va tout le temps traiter la candidate qui enchaîne les conquêtes de salope ou de pute. Mais par contre le mec qui se tape quinze meufs dans le programme, ça va être l’étalon, le Dom Juan.

    On parle beaucoup du manque de diversité à la télévision, mais les minorités sociales, les catégories les plus pauvres, ou les gens issus de la diversité sont en masse dans la télé-réalité.
    Le problème en fait, c’est que d’un point de vue casting, malheureusement quand on sélectionne quelqu’un, ma foi, d’une classe élevée, ou je ne sais pas… d’une classe sociale « ++ »… c’est que c’est une erreur de casting. Les gens trop intelligents dans la téléréalité, ben ça ne fonctionne pas, ca ne matche pas. Donc évidemment, j’ai tendance à dire que souvent les casteurs vont chercher – c’est horrible à dire – dans les extrémités, des profils dans le Nord et dans le Sud.

    Est-ce qu’il y a des politiques qui se sont dit, vu les audiences que tu as et les chiffres que tu fais, est-ce qu’il y en a qui sont capables d’aller dans ton bain, ou qui t’ont approché. Est-ce qu’il y a des partis qui t’ont approché ?
    Je ne vais pas foutre la merde parce que je ne dirai pas qui c’est, mais en tous cas, oui j’ai été démarché par un parti politique. Voilà, le but c’était d’assister à un meeting. De « snaper » le meeting, d’inciter les Jeremstarlettes à voter. De faire une éducation citoyenne.

    Un indice, on joue ! Allez ! On joue, on joue !
    C’est pas compliqué ?! Quel parti politique mélange un peu le monde de la téléréalité…

    Alors attends …quel parti politique a eu une période un peu compliquée ? AH mais j’ai trouvé !!
    Quoi ?

    Tu parles d’un fils d’un homme politique qui mélange téléréalité.
    Non, pas forcément !

    Si tu t’es trahi ! tu as un petit rictus.
    Non ça me fait rire.

    Si, tu as eu un petit rictus, moustache gauche.
    Non, ça me fait rire c’est tout !

    L’émission touche à sa fin. En 2017, il y a une élection présidentielle. Est-ce que tu vas inciter les gens qui te suivent à voter ?
    Pas forcément. J’estime que c’est n’est pas mon rôle. La politique, des gens sont spécialistes de ça, et la maîtrise mieux que moi. Voilà, moi je vais faire mon devoir de citoyen sans forcément communiquer à ce sujet.

    Le Gros Journal CANAL+ Jeremstar

    Commentaires
    Newsletter