Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Drake rapporterait, à lui seul, 5% des recettes touristiques de la ville de Toronto

    Son album Scorpion a été écouté dix millions de fois par heures le jour de sa sortie. Mais ça ne s’arrête pas là : on apprend maintenant que ce dernier opus vient d’atteindre le millard de streams en une seule semaine. Album après album, Drake est définitivement l’homme de tous les records. Mais cette réussite n’impacte pas uniquement sa vie : elle touche également (et pas qu’un peu) la ville de Toronto au Canada. D’après une étude, Drake aurait une influence considérable sur l’économie touristique de sa ville natale.

    Drake boosterait-il le tourisme de la ville de Toronto ? Oui, à en croire un récent rapport. Le rappeur représenterait, à lui seul, 5% des recettes touristiques annuelles de la ville. 5%, soit 440 millions de dollars…

    Mais comment cela est-il possible ?

    Il faut dire que Drake est un véritable ambassadeur de Toronto. Il lui déclare son amour et lui rend hommage tous les jours… En mettant cette ville sur le devant de la scène, Drake a fini par jouer un rôle considérable sur son attractivité et sur son rayonnement à l’échelle internationale.

    Michael Thompson, conseiller municipal de la métropole, affirme même avoir réussi à décrocher l’organisation d’une conférence sur la technologie (qui devait apporter 147 millions de dollars à la ville) rien qu’en prononçant le nom magique : « Quand j’ai mentionné qu’il s’agissait de la ville natale de Drake, les gens sont devenus fous« .

    Drake supportant les Raptors de Toronto /  Lucas Oleniuk / Toronto Star

    En 2011 déjà, Drake posait dans le célèbre restaurant Joso’s à Toronto pour la pochette de son album Take Care. On l’a ensuite retrouvé perché sur l’historique Tour CN, pour le visuel de Views en 2016.

    En bref, l’ambassadeur des Raptors de Toronto – la seule équipe de NBA à concourir en dehors des États-Unis et a représenter le Canada – n’a de cesse de revendiquer son attachement à la ville qui l’a vu naître. Et il le fait plutôt bien.

    Et sinon, vous pour pouvez retrouver la review de Clique sur l’album Scorpion.

    Image à la Une : Extrait de la vidéo « The Scary Truth About Canada Finally Exposed » 

    Musique Drake Toronto

    Commentaires
    Newsletter