Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    EXCLU : « DE GLACE », le nouveau court-métrage glaçant et nécessaire de Nikodem

    "DE GLACE", le onzième court-métrage de Nikodem, a remporté trois prix à Los Angeles en décembre dernier. C'est un film sur l'isolement et l'abandon, un thriller sur fond de drame social. Une femme seule sur et dans la glace - quasi muette. Et comme la glace en hiver, c'est beau, froid et sombre...

    « Je voulais faire un film qui me rappelle la patinoire de mon enfance. Il faisait tout le temps nuit. Je voulais faire ressentir cette émotion que l’on ressent, lorsqu’on est seul, dans l’indifférence générale, et la transposer à une réalité sociale connue de tous » explique Nikodem.

    « De Glace », en exclusivité chez Clique.

    « Ce clip métaphorique, c’est mon regard sur la société d’aujourd’hui qui laisse les gens sur le carreau. »

    On peut difficilement en dire plus sur ce thriller très visuel et peu bavard sous peine de le spoiler. La musique angoissante est omniprésente, les bruits de glace dialoguent entre eux, se répondent. « Je viens de l’univers du clip et j’aime la musicalité de l’image. Je ne voulais pas beaucoup de paroles, pour que le message ait une portée universelle. Cette patineuse (Yseult Sault Bogdanovitch) représente une partie de la société qui est invisible, dont la parole n’est pas entendue« , poursuit le réalisateur français très engagé dans le milieu associatif.

    Blessée au genou, la patineuse se fait encercler par une équipe d’hockeyeurs en plein match, qui ne se préoccupent pas d’elle. Ils représentent cette société de consommation qui fonce et ne regarde personne. « Ce clip métaphorique, c’est mon regard sur la société d’aujourd’hui qui laisse les gens sur le carreau. C’est délicat de se lancer dans la vie, on tâtonne, on glisse, comme sur la glace et ce froid-là ne nous quitte jamais. »

    Tous les courts de Nikodem fonctionnent sur le même schéma : ce sont des chroniques urbaines dont l’issue est incertaine. Le réalisateur brouille les pistes. Son but : faire ressentir une émotion particulière au spectateur avant que celui ne comprenne de quoi ça parle.

    Cette fois-ci Nikodem frappe fort. Le film a été sélectionné au festival de Cannes en mai 2017 (dans le cadre du Short Film Corner), et dans de nombreux festivals à travers le monde (Lituanie, Roumanie, Etats Unis), notamment à Los Angeles où il a reçu trois prix consécutifs : Best Film au Feedback Festival, Platinum au L.A Shorts Awards, et Meilleure photographie au Go Independant festival. « On l’a fabriqué en trois mois, je ne m’attendais pas à une telle réception » explique Nikodem.

    DE GLACE est disponible en exclusivité sur Clique.tv jusqu’au 18 février prochain. Pour en savoir plus sur son réalisateur, nous l’avions rencontré en avril 2016.

    Image à la Une : Videographic

    Cinéma Court métrage de glace

    Commentaires
    Pauline Baduel
    Journaliste
    Voir tous ses billets

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter