Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    « Dans leurs Yeux » : un événement artistique par et pour les migrants

    Pendants plusieurs semaines, des migrants se sont pris eux-mêmes en photo avec des appareils jetables. L'expo-vente de ces images fait l'objet d'un événement solidaire, ce dimanche 18 décembre à Paris.

    À l’origine, il y a eu 30 appareils photo jetables distribués aux migrants, à Paris. Le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants (BAAM), la toute jeune association derrière cette initiative, s’est chargé de les récupérer et d’en extraire les photographies. Elles sont exposées et mises en vente ce dimanche Villa Gaudelet, dans le 11e arrondissement de la capitale.

    L’association a déjà bonne presse, notamment grâce à une marraine très médiatique, l’actrice Adèle Exarchopoulos. Mais ici, l’objectif est différent.

    Il s’agit de donner de manière effective aux migrants le pouvoir de raconter leur propre histoire, en les invitant à documenter eux-mêmes leur quotidien.

    C’est toujours dans cette optique d’empowerment qu’ils participeront à l’exposition et à ses festivités annexes. Ils ont – entre autres – monté des performances musicales, que complèteront celles de Camélia Jordana ou de DJ Pone. En cuisine, un chef français et un chef migrant concocteront un brunch franco-afghan.

    dansleursyeux2

    Également au programme, un free shop corner, où les habits déposés par les visiteurs pourront être « achetés gratuitement » par les migrants. L’entrée, elle, se fait sur don libre et solidaire d’un euro minimum (tickets de métro et carte téléphoniques acceptés). Et pour ceux qui n’habitent pas Paris ou ne peuvent pas faire le déplacement, l’intégralité des photographies de la série sera mise en vente sur le site du BAAM, lundi 19 décembre.
    À noter que l’engagement artistique de l’association ne s’arrête pas là : elle a aussi, pour les mois à venir, un projet de festival avec le rappeur Nekfeu.

    Dans leurs Yeux, dimanche 18 décembre, de midi à minuit au Riviera.
    Informations pratiques sur ce lien.
    Photographies – 26 euros l’une / Brunch – 10 euros. Tous les fonds seront reversés à l’association.
    Autre moyen d’aider le BAAM : s’y inscrire, pour 5 euros.

    Société Arts Migrants

    Commentaires
    Laura Aronica
    Rédactrice en chef adjointe
    Voir tous ses billets
    Newsletter