Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    COUP DE CŒUR : « Versus Fighting Story », le manga français sur… les champions de Street Fighter

    Versus Fighting Story est, à tous les sens du terme, un projet casse-gueule.

    L’idée ? Des Français passionnés de jeux vidéo de combat ont créé un manga (comprendre : une BD en petit format, en noir et blanc, ultra chapitrée et se lisant de droite à gauche), dont les héros sont des participants aux compétitions officielles de Street Fighter. Les auteurs (Izu au scénario, Kalon et Madd au dessin) respectent le format manga au point d’aller jusqu’à insérer des onomatopées en japonais (!), tandis que l’histoire se déroule dans un univers ultra-codifié, technique à l’extrême et dont le relatif essor médiatique est tout récent. Bref, on pourrait s’attendre à ce que la lecture soit âpre, surtout pour les néophytes en jeux de baston…

    Mais contre toute attente, Versus Fighting Story est une vraie réussite.

    Un extrait de combat dans le tome 1 de Versus Fighting Story.

    VFS raconte l’histoire de Max Volta, jeune prodige parisien des jeux de combat, dont l’arrogance va lui coûter une défaite cinglante lors du championnat mondial de Street Fighter. Pour revenir au meilleur niveau, Max va devoir s’entraîner, former une nouvelle équipe et, surtout, se remettre en question…

    Derrière une intrigue classique, Izu, Kalon et Madd proposent un manga sportif qui rassemble tous les meilleurs éléments du genre : une quête du dépassement de soi, des moments épiques, des anecdotes techniques, des personnages charismatiques et une bonne dose d’humour…

    Mais ce qui fait décoller l’ensemble – et permet de surmonter les passages techniques, parfois ardus -, c’est la passion des auteurs pour le genre, qui transpire dans chaque page.

    Tous les personnages et situations sont inspirés de personnalités et d’événements réels. Chaque détail témoigne d’un degré de nerdisme et de précision extrêmes, et d’un amour absolu pour les jeux vidéo qui se révèle très vite communicatif.

    Les combats sont tendus, l’humour est potache, l’intrigue accroche immédiatement, et les clins d’œil très pointus vont ravir les fans de retrogaming. Que vous n’y connaissiez rien ou que vous bénéficiez d’une wild card pour la prochaine édition du Red Bull Kumite, pas de souci : chaque tome dispose même d’un cahier et d’un lexique qui expliquent en détails le jargon et les séquences de jeu. Capcom ne s’y est pas trompé ; l’éditeur de la saga Street Fighter a apposé sa validation officielle sur cette série.

    Bien sûr, Versus Fighting Story a quelques défauts, mais le projet est porté par un enthousiasme et une sincérité tels que l’on ne peut qu’adhérer, et saluer le courage qu’il a fallu pour lancer cet ovni. Une fois le tome fini, on n’a qu’une envie : lire la suite. Ah, et coller des Perfect à des adversaires en ligne, aussi.

    TKO, la légende des jeux de baston…

    Le trailer du manga.

    Le tome 1 de Versus Fighting Story sort chez les éditions Glénat le 7 mars 2018. Vous pouvez lire gratuitement les premières pages ici.

    Sur la page Facebook officielle du manga, le scénariste Izu a partagé des images de « King of Gamers », un projet vieux de quinze ans et qui a constitué la genèse de son ouvrage actuel.

    Image à la Une : détail de la couverture de Versus Fighting Story, tome 1.

    Manga Glénat Izu

    Commentaires
    Newsletter