Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Clique x DJ Khaled

    « Oui, c’est moi le roi des gros sons, et quand je dis roi, je le pense vraiment ».

    « Personne ne veut que tu réussisses. Alors ce que tu dois faire, c’est te battre encore plus. Donner encore plus d’amour ».

    « Je me souviens qu’avant je gagnais 100 dollars par semaine (..) Je suis la preuve vivante qu’en restant concentré tu peux trouver la voie du succès si tu n’y arrives pas »

    Assis aux côtés de Mouloud Achour, à New York, DJ Khaled se confie tout en enchaînant les petites phrases qui l’ont fait connaître – des concentrés de motivation. Il évoque, au cours de cette interview d’une demi-heure, les nombreuses difficultés qu’il a rencontrées avant d’être un magnat de l’industrie musicale, la signification du lion sur la couverture de son album (« pas de Photoshop ! »), le fils qu’il est sur le point d’avoir, le couplet de Kendrick Lamar sur le titre « Holy Keys », sa tournée avec Beyoncé, l’amour de ses fans, sa rencontre avec Barack Obama et son amitié avec Mr Brainwash, mais également « l’incident du jet ski », relaté en direct sur Snapchat, qui l’a rendu encore plus célèbre sur Internet…. et, bien sûr, de sa définition d’une Clique.

    Lire également : 8 choses à savoir sur DJ Khaled

    Mouloud Achour : Peux-tu expliquer au public français en quoi consiste ta vie ?
    DJ Khaled : Là, tout de suite, il y a la sortie de mon album et je travaille avec ce nouvel artiste, Kent Jones. J’ai aussi des restaurants, j’ai ma propre maison d’édition, ma société de gestion.

    Et chaque année, depuis neuf ans, tu sors un gros hit.
    Oui, c’est moi le roi des gros sons. Et quand je dis que je suis le roi, je le pense vraiment. Et dans cet album, Major Key, j’ai mis beaucoup de gros sons, parce que l’amour de mes fans, de mes potes comme toi, ça m’inspire. Quand je reçois tout cet amour, je retourne en studio et je fais en sorte d’orchestrer et de produire un morceau en répartissant les rôles au mieux. Que ce soit ma collaboration avec un autre producteur, Future et moi en studio, ou Jay Z et moi, ou Nicki Minaj et moi… J’ai du beau monde sur mon album.

    Et Beyoncé ?
    Chaque chose en son temps ! J’adore Beyoncé, je viens de terminer une tournée avec elle.

    Quand on regarde la pochette de l’album, on sent cette vibe unique.
    Ah oui ! Cette pochette-là, c’est celle que je préfère. C’est un vrai lion, pas du Photoshop. J’ai fait en sorte de diffuser le making-of de la séance photo, j’ai tout montré sur Snapchat. Les fleurs représentent l’énergie positive, l’amour mais aussi mes anges. Je suis sur un trône parce que je suis le roi du son. Et le lion représente le « Lion Order », la puissance, le roi de la jungle, celui qui n’abandonne jamais, qui ne se rend jamais.

    Avant, personne n’aurait pu deviner qu’un producteur de Hip-hop, comme toi, ferait la couverture du magazine Bloomberg Businessweek, grâce à un réseau social comme Snapchat.
    Ce qu’il y a avec Snapchat, c’est que je n’ai plus aucun secret pour personne. Tout le monde peut voir ce qui me fait kiffer, ce que j’aime. Je me montre comme je suis, au quotidien.

    Les gens t’ont découvert grâce à cette fameuse histoire de jet ski sur Snapchat. Qu’est-ce qu’il s’est passé ce fameux soir avec le jet ski ?
    Je voulais aller voir mon frère Ross et je me suis trompé de direction, il y avait une sorte de fourche avec trois directions et je suis allé vers le large. Il faisait noir et je me suis dit que j’allais dans la mauvaise direction, j’avais peur.

    Ce jour-là, tu as fait un record de vues sur Snapchat, dans le monde entier.
    Ecoute, je vais te dire un truc. J’ai encore du mal à me rendre compte de l’impact de ces Snaps.

    Quel est le moteur que tu as au fond de toi ?
    La vie ! Tu vois, Dieu est le plus grand.

    Tu crois en Dieu ?
    Il est si bon. Allah, God, Jah, Dieu. Je l’adore ! Regarde-nous, regarde tout ce qu’il fait pour nous. On fait cette interview, on est en vie. Il y a des gens qui ne peuvent pas être là aujourd’hui. On a tellement de chance mon pote ! Tellement de chance.

    J’aimerais te demander une faveur, je ne connais rien à Snapchat. Alors est-ce que tu pourrais officiellement lancer mon Snapchat ?
    Allons-y.

    Merci beaucoup !
    Merci pour l’interview.

    Musique Clique x DJ Khaled

    Commentaires
    Newsletter