Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Calendrier de l’Avent 19/25 : 25 titres pour 25 ans de musique électronique

    Julian Starke, 25 ans, a réalisé le documentaire French Waves. Le projet est conçu comme une expérience transmédia autour de la musique électronique en France, depuis la fin des années 80. Au-delà d’un film, French Waves c’est aussi des masterclasses, une tournée internationale agrémentée de lives, et une web série, à paraître juste après la diffusion du documentaire. Pour patienter, Julian Starke nous offre sa playlist de 25 titres. Ces morceaux, assortis d’explications, rendent hommage aux 25 ans de musique électronique qu’il a explorés à l’aide de nombreux artistes.


    Le teaser de French Waves

    « Can You Feel It » – Mr Fingers

    « C’est un des premiers titres d’Acid House produits à Chicago, il date de 1985. Ce titre m’a traumatisé dès que j’ai commencé mes recherches pour le projet. Pour moi, il est d’une modernité folle et il est précurseur de ces morceaux qui utilisent des discours, là c’est le fameux « I Have a Dream » de Martin Luther King et pour le coup, c’est fait avec goût. »

    « Your Love » – Frankie Knuckles

    « On dit de Frankie Knuckles que c’est l’inventeur de la House. On parle pas mal de lui dans le docu. Obama a fait rebaptiser une rue à son nom à Chicago. Il est mort il y a quelques années et quand t’es là-bas, les gens t’en parlent avec des larmes aux yeux, c’est vraiment beau. »

    « Wake Up » –  Laurent Garnier

    « Laurent Garnier, c’est le papa de la techno en France. C’est aussi l’un des seuls à avoir traversé toutes les époques avec autant d’intégrité. Il est évidemment hyper important dans le documentaire et j’utilise cette musique pour la séquence sur les raves, ça rend bien l’esprit des teufs illégales des années 90. »

    « Teachers » – Daft Punk

    « Homework est un album pilier pour la musique électronique dans le monde. Dans ce titre, les Daft rendent hommage à leurs teachers et finalement ils ont mis un coup de projecteur sur ces producteurs qui étaient alors inconnus du grand public. »

    « A1 » – Omar S

    « Omar S, c’est un grand producteur de Détroit, je crois qu’il est un peu plus jeune que les pionniers de la Techno mais c’est un artiste complet. »

    « Sandstorms » – Carl Craig

    « Carl Craig, c’est un de mes artistes Techno préféré. J’avais passé ce titre quand on est allé présenter French Waves à New York en mars dernier. On était avec les artistes (Pedro Winter, Jacques, Superpoze et Boston Bun) et le public dans une salle de cinéma, j’ai éteint les lumière on a écouté ce titre tous ensemble en silence pendant 10 minutes c’était assez fort. »

    « The Sound Of Violence » – Cassius

    « Les Cassius sont incontournables dans ce mouvement. La rencontre avec Philippe Zdar a été déterminante pour French Waves, j’ai compris beaucoup de choses grâce à lui. C’est un mec d’une énergie débordante ! Il est dans le docu, et il y a un épisode de la web série sur Motorbass, le groupe qu’il avait avec Étienne de Crecy quand ils avaient 20 ans. »

    « Venus (Sunshine People) » – Cheek

    « C’est un titre que les gens de notre génération n’écoutent pas vraiment, il peut paraître un peu ringard, parce que beaucoup de producteurs ont copié la « recette » par la suite. Mais ce morceau est un des premiers de l’époque French Touch a avoir vraiment cartonné et si tu l’écoutes bien il a quelque chose en plus. »

    « Le Patron est Devenu Fou » – Étienne de Crecy

    « C’est un disque qu’il a fait hyper rapidement, il dit qu’il l’a « torché en une semaine » mais pour moi c’est un des meilleurs de cette période. Parfois la spontanéité est primordiale, et ça je pense que pas mal de DJs l’auront compris. »

    « Save Our Soul » – Bob Sinclar

    « Bob Sinclar, c’est aussi l’un des premiers artistes français à avoir fait de la musique électronique. J’ai fait un épisode de la web série sur « Love Generation », c’est l’épisode le plus drôle ! Mon coloc Tony est fan de lui donc ce track passe tout le temps à la maison. »

    « Phantom » – Justice

    « Comme pas mal de gens de ma génération, j’ai découvert la musique électronique avec les Justice. C’est grâce à leur musique que j’ai eu envie d’en découvrir plus. »

    « Blue » – Eiffel 65

    « C’est un peu la blague de la playlist, je ne connais rien de ces mecs. Mais j’aime bien le titre, à chaque fois que je le passe en soirée ça a de l’effet. Je ne sais pas si c’est un phénomène générationnel ou si la musique est vraiment bien. »

    « Equinox » – Henrik Shwarz remix (dixon edit)

    « J’ai découvert ce track dans un boiler room de Laurent Garnier. Henrik Schwarz est hyper fort pour mettre des pianos et autres instruments acoustiques dans une prod électronique. »

    « Bora Vocal » – Rone

    « La musique de Rone est l’une des musiques qui me touche le plus. J’étais un fan absolu et notamment de ce morceau. J’ai fait un épisode de la web série sur ce titre et son ami auteur Alain Damasio, la voix du morceaux y a participé, l’histoire qu’il nous raconte est complètement folle.Ensuite pour le tournage j’ai suivi Erwan (Rone) en tournée aux US et en plus d’être un excellent musicien et performer live, c’est une très belle personne. »

    « Baby I’m Yours » – Breakbot

    « Quand je suis venu vivre à Paris, Breakbot était hyper à la mode, et son style de musique se jouait partout dans les clubs. Baby I’m Yours c’est pour moi le souvenir de cette période encore un peu insouciante. Il y a aussi un épisode dans la série sur ce titre. »

    « Opening » – Superpoze

    « J’ai rencontré Superpoze pour French Waves et on est très rapidement devenus amis. Il y a un an, il a sorti son premier album Opening et ce morceau m’a fait penser aux émotions que j’ai ressenties en écoutant Le Clair de Lune de Debussy. On en pas mal parlé et j’ai fini par réaliser le clip du morceau. »

    « Tout est Magnifique » – Jacques

    « Jacques est un ami de longue date, on se connaît depuis qu’on a 16 ans, on a fondé le collectif Pain Surprises ensemble. Quand il nous a fait écouter pour la première fois les maquettes de son EP Tout est Magnifique, il avait presque honte. On a tout de suite trouvé ça mortel ! C’est aussi des amis qui me soutien depuis le début dans l’aventure French Waves et hyper naturellement il a prit une place prépondérante dans le projet global. »

    jacquesjul
    Jacques et Julian sur le retour de la tournée French Waves en Amérique du Sud, le 14 décembre.

    « Nwia » – Valentin Stip

    « Valentin n’est pas hyper connu mais c’est un putain d’artiste. Il donne une touche très personnelle à ses compositions. Le résultat est étrange et abordable à la fois. C’est des mecs comme ça qui emmènent la musique ailleurs. On a fait un épisode de la web série avec lui, c’est un format un peu particulier mais j’en suis vraiment fier. »

    « Open Eye Signal » – Jon Hopkins

    « C’est Superpoze qui m’a conseillé d’écouter Jon Hopkins, je ne connaissais pas du tout et je suis complètement tombé dedans. Cette musique te plonge dans un mood singulier, ultra répétitif et au bout de quelques minutes tu te retrouves dans un état étrange entre le rêve et la réalité. »

    « DemiTour » – Petit Prince

    « Avec Petit Prince et Jacques on fait parti de la même bande d’amis. Je suis fan de ses musiques depuis qu’il a arrêté d’avoir des groupes. J’ai d’ailleurs utilisé tout son premier EP comme musique pour mon premier court métrage, I Want You Back. »

    « Daniel Avery » – Simulrec

    « Daniel Avery est assez fort, il fait parti de ces artistes qui font une musique plutôt radicale et qui arrive a avoir un public assez large. Je trouve que Simulrec te plonge dans une atmosphère cool et planante. Tu sens les influences des débuts de la musique électronique mélangées avec des éléments modernes et synthétiques. »

    « Chicken Run » – Canblaster

    « J’ai rencontré Canblaster récemment et je le trouve fascinant. Il a une culture geek de malade. J’ai l’impression qu’il connaît aussi bien les jeux vidéo que la musique, ça me fascine. Il a aussi une liberté de malade dans sa manière de bosser et je trouve que ça fait vraiment du bien à la scène au global. Il a joué à la première soirée French Waves à Paris et on va en faire d’autres ensemble, ses DJ sets sont fous furieux. »

    « I Want » – DJ Steaw 

    « C’est un DJ parisien qui fait de la House, pas franchement novatrice dans le sens où elle reprend ouvertement les codes de nos ainés. Mais c’est exactement le genre de zik que j’aime écouter en club pour danser. »

    « Night » – Bambounou

    « Bambounou est un DJ qui s’inscrit comme la relève de Laurent Garnier. Il fait des DJ sets de ouf et pousse le public vers des musiques plus expérimentales. Il est aussi dans le docu avec son pote French Fries. »

    « Océan Rouge » – Flavien Berger

    « J’ai découvert la musique de Flavier Berger assez tard et j’aime beaucoup. Il maitrise tout son projet : les clips, les lives, les performances. J’aime vraiment l’idée qu’un artiste mette de lui dans chacune des facettes qui représente son projet. »

    Photographie à la Une © Julian Starke – Superpoze, Boston Bun, Pedro Winter, Julian et Jacques à New York pour la tournée de French Waves, en mars dernier.

    Musique Calendrier de l'Avent French Waves

    Commentaires

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter