Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    « Afro ! », l’expo photo qui place les cheveux au cœur de l’estime de soi

    Rokhaya Diallo et Brigitte Sombié exposent leurs portraits sur les murs de la Maison des Métallos (Paris 11e). Ces photos sont tirées du livre "Afro", paru aux éditions Les Arènes en 2015, qui place les cheveux au cœur de l’estime de soi et des questions identitaires.

    Dans Afro !, la journaliste et auteure Rokhaya Diallo interroge des Afropéens qui assument leurs cheveux au naturel : crépus, frisés, ou tressés. Tout est parti d’un voyage aux Etats-Unis à la rencontre du mouvement Nappy (« naturel » et « happy »)  qui transforme la coiffure en revendication politique. « Les femmes noires sont l’un des rares groupes dont l’extrême majorité cache ses cheveux ou les transforme, et je suis allée comprendre pourquoi », explique Rokhaya Diallo.

    Après New York, la journaliste décide d’arpenter les rues de Paris avec la photographe Brigitte Sombié. Pendant un an, toutes les deux enchainent les prises de vue et recueillent des témoignages, aujourd’hui exposés à la Maison des Métallos.

    Imany Griffon © Brigitte Sombié

    On y découvre une large palette de femmes et d’hommes souriants, à l’aise avec leur identité et leur apparence physique. Tous assument ce qu’ils sont au quotidien, quel que soit le regard porté sur eux. On redécouvre un Paris métissé et bien plus affirmé qu’on ne le pense, loin de l’image de la ville carte postale.

    « Aujourd’hui, il y a une volonté de se réapproprier ces nouvelles coiffures, d’en faire des porte-voix. Il y a du progrès, car notre société a tendance à aller vers plus de naturel. Mais encore faut-il avoir la possibilité de le faire… Les femmes qui portent leurs cheveux au naturel sont souvent dans le milieu artistique, là où la hiérarchie est moins forte« , précise l’écrivaine.

    L’exposition est une sorte de projection du livre paru en 2015, pour faire revivre les personnes rencontrées. Dans une vidéo (ci-dessous), Christiane Taubira fait une apparition furtive pour expliquer l’importance de construire sa propre esthétique, sa propre idée du beau. En parallèle, plusieurs ateliers et rencontres sont prévus jusqu’au 29 octobre prochain.

    Afro ! A la Maison des Métallos, du jeudi 12 au dimanche 29 octobre 2017.
    Entrée libre

    Image à la une : Rokhaya Diallo.

    Arts Afroféminisme Rokhaya Diallo

    Commentaires
    Pauline Baduel
    Journaliste
    Voir tous ses billets

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter