Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    À VOIR : The Assassination of Gianni Versace, sans Versace (si si)

    Après "The People vs OJ Simpson", Ryan Murphy s’attaque à Gianni Versace dans la saison 2 de la série American Crime Story. Enfin... c'est ce qu'on croit. La série ne porte pas sur le génie de la mode mais sur son meurtrier fou furieux, Andrew Cunanan. Ses crimes nous plongent dans le milieu gay des années 1990 bling bling...

    La série s’ouvre sur un air d’opéra : l’Adagio en sol mineur. Gianni Versace (excellent Edgar Ramirez) est maître dans son palace – ivre de musique et de luxe. Un roi éphémère qui vit ses dernières heures dans son manoir opulent aux volets clos. Le soleil et la plage de Miami Beach sont pourtant tout près. Sa vie, c’est un tableau baroque : le couturier italien prend ses petits-déjeuners sur un plateau d’argent, les couleurs saturées font mal aux yeux. La nuit, le créateur dessine en robe de chambre bercé par le souffle de son petit ami (Ricky Martin) au lit avec un autre amant.

    Darren Criss (Andrew Cunanan) dans American Crime Story (S2)

    Dehors, un bel éphèbe rôde. Son nom : Andrew Cunanan (Darren Criss), grand brun avec des lunettes de premier de la classe. Un causeur étincelant de 27 ans. L’un des tueurs en série les plus recherchés des Etats-Unis, psychopathe, paranoïaque, voleur… Alors qu’il traque Versace depuis plusieurs jours, Andrew décide de l’abattre un beau matin de juillet au pied du portail plein de dorures de la Casa Casuarina.

    Pénélope Cruz est Donatella Versace. 

    Sa soeur Donatella Versace (Pénélope Cruz) reprend les rênes de l’entreprise familiale. Les larmes pleines de Rimmel coulent à flot ; l’argent, lui, sera bien gardé. Avec ses mots vulgaires prononcés dans un italien douteux, Donatella ostracise Antonio D’Amico (Ricky Martin) dans une scène mythique. Un, dos, tres… Ciao les jolis boys qui gravitaient autour du génie.

    Un premier épisode en trompe l’œil

    Le premier épisode réalisé à la Sorrentino nous berne un peu : The Assassination of Gianni Versace se joue sur une autre scène. Celle des crimes (cinq au total) d’Andrew Cunanan. Ses victimes ? Des millionnaires prisonniers de leur image. Andrew se fait passer pour un escort boy irrésistible et sadique. Chaque épisode démarre avec une nouvelle victime traquée par ce serial killer aux motivations obscures qui pleure à des moments très inattendus… Sous ses airs de mec fragile qui redresse ses lunettes avec l’index, Andrew aime salir les murs.

    Ricky Martin et Edgar Ramirez dans American Crime Story S2. 

    Ryan Murphy s’arrange avec les faits pour les besoin de la série, mais on s’en moque un peu. Une fois qu’on a compris que le doux Edgar Ramirez ne serait pas souvent à l’écran, on s’y fait et on kiffe la descente aux enfers de son meurtrier en short et sac-à-dos. American Crime Story Saison 2 n’est pas l’histoire d’un procès, ni d’un créateur fantasque, mais celle d’un gay qui n’aimaient pas tant que ça les hommes.

    The Assassination of Gianni Versace, American Crime Story dès jeudi soir à 21h sur Canal + 

    Image à la Une : Edgar Ramirez dans American Crime Story saison 2.

    Séries American Crime Story Edgar Ramirez

    Commentaires
    Pauline Baduel
    Journaliste
    Voir tous ses billets

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Newsletter